Témoignage

G.R.A.F. la dernière de la saison !

Sortie :  Camp d'été du 20/07/2019

Le 09/09/2019 par TONON Florence

Août : du 1 au 4 août : Écrins, grande voie et arête

Dernier rendez- vous de cette première « année » de formation, nous rejoignons le mercredi soir à la Bérarde nombre de cafistes qui participent au camp d’été régional. C’est avec beaucoup de plaisir que nous abordons cette dernière session : manquent malheureusement Marjorie, Marine, et Madeleine.

Alika, notre super coach, nous a concocté un programme sur mesure : deux belles courses en terrain de montagne, et une journée d’escalade sur le granit de la Bérarde ! Six filles, une coach : afin de constituer 4 cordées de deux, Alika sollicitera Manu Simon, président de Varappe et Montagne (Morteau). Merci Manu pour ton aide, tu auras stoïquement supporté nos bavardages 2 jours durant!

Deux courses sont prévues : l’arête sud de l’aiguille occidentale du Soreiller, ainsi que la voie du nain pour arriver, via la voie normale, au sommet de la fameuse Dibona !

Jeudi : montée au refuge du Soreiller. L’ambiance est familiale, Hélène est accompagnée de ses deux fistons, que nous perdrons de vue très rapidement, les bougres ayant hérité des gênes de leur maman, auxquels se sont ajoutés ceux de leur papa ! La météo incertaine l’après-midi nous permettra néanmoins de réviser manips, nœuds d’encordement entre nous, pendant que Alika peaufine la formation de Hélène et Florie (celles- ci, absentes lors du précédent séjour à Chamonix, n’ont pu bénéficier des conseils éclairés de Julia concernant l’assurage en mouvement).

Afin d’évoluer avec une plus grande fluidité, deux cordées partiront pour l’arête occidentale du Soreiller, deux autres sur la Dibona.

C’est ainsi que, le vendredi, Emilie et Florence partiront pour la mythique Dibona, Manu et Manue formeront l’autre cordée.

Escalade de toute beauté ! Nous avancerons en réversible, pas de jalouses ! L’arête finale (deux longueurs), plus aérienne, nous conduira au sommet de cette belle aiguille. Pendant ce temps, Léa et Hélène s’élanceront sur l’arête du Soreiller, précédées de Alika et Florie.

Le lendemain, nous inversons la destination, tout en conservant les mêmes cordées.

Le « métier » commence à rentrer : nous nous rapprochons des horaires annoncés, notre évolution sur le rocher est de plus en plus fluide, les conseils de nos coachs finissent par porter leurs fruits : concentration, rigueur et efficacité sont d’actualité. Et surtout, le plaisir est là : le bonheur d’avoir réalisé ces deux belles courses se lit sur tous les visages, chacune ayant le sentiment d’avoir réinvesti au mieux les conseils prodigués ces dernières semaines.

Le dernier jour, voies d’escalade sur le granit de la Bérarde, histoire d’achever de poncer la peau du bout de nos doigts ! 

Les progrès sont là, et nous donnent confiance en nos capacités. Il nous faut continuer à nous entraîner, à pratiquer, mais cela est prévu. Reste l’immense plaisir que nous avons eu à faire ce chemin, ensemble, dans les fous rires et la bonne humeur, fortes de l’entraide et du soutien du groupe.

COMITE REGIONAL BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
5, rue de la Mechelle
90000  BELFORT
Rechercher
Agenda